couv_TrémonteixSAINTOT (Sylvie) dir., L’occupation du Néolithique final de Trémonteix (Puy-de-Dôme) et ses assemblages de mobilier. Archives d’Écologie Préhistorique, Toulouse, 287 p.

(ISBN : 9782358420273)

Au centre de l’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, l’habitat Néolithique final de Trémonteix est établi en contrebas des Côtes de Clermont-Ferrand, vaste plateau basaltique qui domine l’agglomération au nord. Cet établissement, fouillé sur 2588 m2, a livré plusieurs structures et des lambeaux de sols. Il s’agit d’espaces abrités et de plusieurs aires d’activités artisanales documentées par des fosses et par des horizons riches en mobilier. Ces dispositifs ont fourni de la céramique au répertoire typologique varié, du matériel lithique taillé abondant, de la faune surtout domestique, de l’outillage en os et en bois de cerf. À ce mobilier s’ajoute la découverte de nombreux macrorestes, dont des graines de céréales et des charbons de bois significatifs d’un milieu ouvert, ce que confirme la représentativité de certaines espèces malacologiques. Les structures et le mobilier du quotidien, homogènes, constituent les témoins d’une occupation sans doute relativement courte, entre 2848 et 2286 av. n. è., avec un pic de probabilité entre 2550 et 2500 av. n. è.
L’assemblage céramique inorné mais riche et diversifié et l’industrie lithique presque essentiellement importée du Grand-Pressigny signalent certaines affinités avec les groupes culturels du Centre-Ouest et du Nord de la France (Gord / Deûle-Escaut). La céramique domestique épaisse et la céramique fine de luxe de Trémonteix s’apparentent également à certaines productions de l’Artenac (phase IIb).

L’intérêt majeur de Trémonteix repose avant tout sur l’abondance et la diversité du matériel céramique et lithique qui constituent actuellement des assemblages de référence pour le Néolithique final auvergnat. L’originalité de l’ensemble des productions et celle des modes de subsistance relèveraient, non pas d’une identité unique, mais plutôt d’une filiation majeure avec les groupes septentrionaux et occidentaux, tout en développant des spécificités économiques et culturelles locales.