LEMERCIER (Olivier), SÉNÉPART (Ingrid), BESSE (MARIE) et MORDANT (Claude) dir., Habitations et habitat du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges. Actes des IIe Rencontres Nord/Sud de Préhistoire récente, Dijon, 19-21 novembre 2015. Archives d’Écologie Préhistorique, Toulouse, 718 p. (+ une clef USB)

(ISBN : 9782358420242)

La volonté de poursuivre les échanges amorcés à Marseille lors des premières Rencontres Nord-Sud de Préhistoire récente a été concrétisée par le projet d’une seconde manifestation dont le thème « Habitations et habitats du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges » a tout de suite fait consensus. Ces secondes rencontres se sont tenues à Dijon du 19 au 21 novembre 2015 sous le patronage de la Société préhistorique française. Par ailleurs, l’APRAB « l’Association pour la Promotion des Recherches sur l’âge du Bronze », qui couvre l’ensemble du territoire national, s’est jointe à ce nouveau projet, permettant ainsi, avec les RMPR et InterNéo, d’ouvrir à la manifestation tout le champ chronologique et géographique du Néolithique ancien au Bronze final de la France et ses marges.
Lors du colloque, quatre thèmes figuraient au programme. Le thème 1 était articulé autour des « architectures comparées » et devait permettre de présenter le renouvellement des connaissances sur l’hétérogénéité de l’habitat en fonction des zones géographiques. Le thème 2, intitulé « Habitats fugaces, traces, fréquentations » proposait d’explorer un type d’habitat dont les plans ne sont pas lisibles à partir de trous de poteaux et les traces d’occupations temporaires. Le thème 3 élargissait le champ en prenant en compte « l’espace habité et ses corolaires ». Enfin, le thème 4 proposait une réflexion autour des
notions d’« habitats groupés / habitat dispersés ».
Au final, ce sont 55 articles, regroupés par ordre chronologique et diachronique, qui rendent compte de la richesse, de la pérennité, des ruptures, des recompositions, de la continuité des modes de résidence néolithiques et protohistoriques. Il en résulte un bilan général transculturel sur l’habitat néolithique et de l’âge du Bronze en France
dans son contexte européen, appuyé par la multiplication des découvertes de plans d’habitations et de structures domestiques, notamment ces dernières années, à l’occasion d’opérations d’archéologie préventive. Cet état de l’art renouvelle fondamentalement notre vision.
Un corpus de plans interactif de 177 sites accompagne et complète l’ouvrage. L’ensemble constitue certainement pour un temps encore l’un des ouvrages les plus complets sur l’habitat de ses périodes.

 

We accomplished our goal to continue the discussions that we started in Marseille during the first Rencontres Nord-Sud de Préhistoire récente with a second meeting whose topic “Dwellings and settlements from the Neolithic to the Bronze Age in France and its margins” was immediately agreed upon. This meeting was held in Dijon from November 19 to 21 under the patronage of the Société Préhistorique Française. We were also joined by the APRAB “Association pour la Promotion des Recherches sur l’âge du Bronze”, which covers all of France, thus permitting, with the RMPRs and InterNéo, to open the event to all chronological and geographic fields from the Early Neolithic to the Final Bronze Age in France and its margins.
Four topics were addressed during this colloquium. Topic 1 addressed “comparative architectures” and
was intended to enable presentations of new information concerning the heterogeneity of settlements in different geographic zones. The aim of Topic 2, entitled “Transient settlements, remains, uses” was to explore a type of settlement whose plans are not readable based on postholes and the remains of temporary occupations. Topic 3 broadened the field of discussion by considering “the living space and its corollaries”. Finally, Topic 4 focused on the notions of “grouped settlements/dispersed settlements”. A total of 55 articles, organized in chronological and diachronic order, thus considered the richness, longevity, breaks, recompositions, and continuity of Neolithic and Protohistoric residence types. They resulted in a general, transcultural synthesis of Neolithic and Bronze Age settlements in the European context, enriched
by the multitude of discoveries of settlement and domestic structure plans, especially in recent years, made during preventive archaeology operations.

This new synthesis fundamentally renews our knowledge in this domain. A corpus of 177 interactive site plans completes this monography. Together they constitute, probably for years to come, one of the most complete publications on the settlements of this period.