Les sites mégalithiques : conservation et mise en valeur, un enjeu européen

25,00 

Description

Sous la direction de LEDUC (Mireille)

 

Le patrimoine mégalithique est objet de recherches de très longue date, dès le XVIIe siècle en Normandie. La question de sa protection et de sa restauration est posée très tôt. La première liste de Monuments classés par les préfets de départements pour faciliter sa restauration est publiée en 1840. Ce patrimoine d’apparence « solide », fait de pierre, semble apte à résister aux atteintes des millénaires. Malgré ces réalités, il est partout menacé d’érosion.
Les actes publiés ici sont le résultat d’échanges fructueux menés lors d’un séminaire organisé à Toulouse en 2009 par la DRAC, en partenariat avec l’INP et l’association Archéologies. Cette rencontre avait pour objectif de mutualiser à l’échelle européenne la réflexion sur la délicate question de la sauvegarde du patrimoine mégalithique.
Au travers des études de cas et des thèmes abordés, les bilans documentaires confirment s’il en était besoin le poids numérique du patrimoine mégalithique en France et en Europe, et son exrême fragilité. Les contributions pointent le préalable indispensable de la connaissance des monuments et de leur environnement avant tout acte conservatoire. La question des inventaires et de leur mise à jour se pose constamment. L’articulation fondamentale entre conservation et valorisation est aussi soulignée. De même, on peut constater que les outils juridiques de protection et les dispositifs administratifs de préservation ne sont pas à ce jour pleinement opérationnels. La France dispose d’un arsenal très large en la matière, mais le nécessaire cumul de plusieurs outils de protection n’est pas satisfaisant. Les nouvelles dispositions de la loi Liberté de création, architecture et patrimoine promulguée en juillet 2016 pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour assurer une meilleure prise en compte de ce patrimoine. La sauvegarde des sites mégalithiques ne peut aujourd’hui se penser sans une volonté affichée de l’ensemble des acteurs en charge de la protection et de la valorisation du patrimoine et de son environnement. Cette action est l’affaire de tous, services de l’État et de Collectivités, propriétaires des monuments, chercheurs et simples citoyens.

 

 

The megalithic heritage is a very longstanding research subject, since the XVIIth century in Normandy. The question of its protection and conservation surfaced early. The first schedule of Monuments, established by the Prefects of Departments in order to facilitate their restoration, was published in 1840. This patrimony, apparently solid, made of stone, seems to be able to withstand the effects of millennia. Despite this fact, it is everywhere under threat from erosion.

These conference proceedings are the result of fruitful discussions held in the course of a seminar in Toulouse in 2009, organised by the DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) in partnership with the INP (Institut national du patrimoine) and the association Archéologies. This meeting aimed to share reflection on the debates and questions over the preservation of the rich megalithic heritage in a European framework.

Through case studies and the themes addressed, the material documented clearly confirms, if it was necessary, the importance of the megalithic heritage in France and in Europe, and its extreme fragility. Papers highlight that the study of the monument and its environment should precede any acts of conservation. The issue of inventories and of their updating is throughout particularly important. The fundamental interaction between conservation and public presentation is also stressed. Similarly, it may be noted that the legal tools for protecting and the administrative arrangements for conservation are so far not fully operational. France has a large arsenal in this field but the necessary combining of different tools of protection is not satisfactory. The new provisions of the law Liberté de creation: architecture et patrimoine promulgated in July 2016 could open new avenues for taking into account this heritage. The safeguarding of megalithic sites makes no sense today without a collective resolve of all actors involved in the protection and public presentation of the heritage and its environment. This is a matter for everyone, from state services and local authorities to owners of monuments, researchers and ordinary citizens.

Informations complémentaires

Poids 0.942 kg
Dimensions 29.7 × 21 × 1.2 cm
ISBN

Nombre de pages

Poids

Table des matières

Téléchargez la table des matières de l’ouvrage au format pdf : Les sites mégalithiques