Promo !

Les enceintes chasséennes de Villeneuve-Tolosane et de Cugnaux

45,00  35,00 

En stock

Description

Les enceintes chasséennes de Villeneuve-Tolosane et de Cugnaux dans leur contexte du Néolithique moyen européen

2011, Muriel GANDELIN

Depuis sa découverte en 1945 par Louis Méroc, le site néolithique de Villeneuve-Tolosane et Cugnaux (Haute-Garonne) a fait l’objet de fouilles qui ont concerné une superficie totale d’une cinquantaine d’hectares. Divers chantiers ont révélé les témoins de plusieurs établissements successifs attribuables au Chasséen (4500-3500 avant notre ère) et matérialisés notamment par des structures d’enceintes qui constituent l’un des ensembles les plus complexes et les mieux documentés du groupe méridional des enceintes fossoyées. L’étude exhaustive des fossés et des palissades reconnus, l’analyse typologique des importantes séries de vestiges issus de ces structures et la répartition planimétrique de certains types céramiques ont mis en évidence différentes phases de fréquentation associant enceintes et aménagements domestiques (fosses, structures de galets, trous de poteaux…). Une approche analytique des diverses sources documentaires disponibles et notamment les datations C14, les déterminations de faune et les études anthropologiques, a permis de préciser la nature et la part des diverses activités effectuées sur le site. A l’issue de cette étude, Villeneuve-Tolosane/Cugnaux apparaît comme un vaste village ayant connu plusieurs occupations dont deux au moins sont clairement liées à des systèmes de fortification. Sa population était pleinement orientée vers une économie de production agro-pastorale. Ce contexte économique de subsistance s’inscrit dans un débat de fond sur le statut des populations chasséennes et leur degré de sédentarisation. L’avènement de cette société de production agricole génératrice de stocks, peut-être induit par une poussée démographique, est certainement à l’origine d’une compétition pour le contrôle des terres arables ou des pâtures. Les conflits qui en ont découlé ont dû jouer un rôle majeur dans le développement de certains villages fortifiés comme celui qui fait l’objet du présent mémoire.

Information complémentaire

Dimensions 21 x 29.7 cm
ISBN

Nombre de pages